Sahel: La France veut une initiative européenne pour trouver une solution à la crise

Avec Reuters

— 

La France est favorable à une initiative européenne pour aider à la solution de la crise qui frappe le Sahel, a déclaré ce lundi le ministre de la Défense.

Des pays européens pourraient intervenir, y compris militairement, pour appuyer une éventuelle résolution du Conseil de sécurité de l'ONU à l'initiative des pays de l'Union africaine et de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), a précisé Jean-Yves Le Drian lors d'un point de presse avec son homologue italien Giampaolo Di Paola à Paris. Une telle initiative concernerait le Mali, où la confusion règne dans le nord du pays, mais pourrait s'étendre également à la Somalie, où le ministre a évoqué un risque «potentiellement terroriste».

«Se retrouver et discuter ensemble d'une initiative commune»

«La meilleure solution, me semble-t-il, c'est que les pays européens qui se sentent directement concernés par l'évolution de la crise au Sahel et qui veulent apporter une réponse globale, et non pas spécifiquement militaire, puissent se retrouver et discuter ensemble d'une initiative commune une fois que les pays de l'Union africaine et la Cédéao se seront mobilisés autour du Conseil de sécurité pour avoir une mission spécifique», a déclaré Jean-Yves Le Drian.

Le Nigeria, le Niger et le Sénégal se sont engagés à fournir l'essentiel de la force de près de 3.300 militaires qui pourrait être dépêchée dans le nord du Mali, contrôlé par des mouvements rebelles touaregs et des groupes islamistes, a-t-on appris dimanche auprès de la Cédéao. 

L'Union africaine a annoncé la semaine dernière avoir demandé au Conseil de sécurité de l'ONU l'adoption d'une résolution autorisant une intervention militaire. Les milieux diplomatiques jugent cependant peu probable une approbation de la part du Conseil dans l'immédiat. La France est favorable à une telle résolution et a fait savoir qu'elle serait prête à apporter, le cas échéant, un appui logistique à une éventuelle intervention.