Législatives en Grèce: La droite et l'ultra-gauche au coude-à-coude

ELECTIONS Les Grecs votaient dimanche pour les élections législatives...

Lucie Romano

— 

De notre envoyée spéciale à Athènes

Les conservateurs de Nouvelle Démocratie (ND) et la Coalition de la gauche radicale (Syriza) étaient au coude-à-coude dimanche soir à l'issue des élections législatives. Nouvelle Démocratie emporterait entre 28,6 et 30% des suffrages et Syriza de 27,5 à 28,4%. Le Parti socialiste (Pasok) est crédité de seulement 11 à 12,4% des voix et les Grecs indépendants, de 6,8 à 7,8%.

Devant le QG de campagne de Syriza, au centre-ville, des dizaines de journalistes attendaient une potentielle arrivée triomphale d'Alexis Tsipras, le chef de file du parti. «C'est un moment historique pour la Grèce! exultait Aliki Papadomichelaki, membre de Syriza. Avec 1.200.000 chômeurs, nous avons une grande responsabilité, nous devons mener la lutte pour renverser la situation! La tâche est immense parce que le point de départ est très bas! Même si nous sommes deuxième, ce sera très serré, et Nouvelle Démocratie n'aura plus la légitimité de faire ce qu'elle veut faire. Avec le nouveau rapport de force, il faudra négocier.»