Birmanie: Près de 28 morts depuis vendredi dans les violences communautaires

© 2012 AFP

— 

Les violences entre communautés musulmane et bouddhiste dans l'ouest de la Birmanie ont fait 28 morts et 53 blessés depuis vendredi, a annoncé jeudi un responsable birman à l'AFP.
Les violences entre communautés musulmane et bouddhiste dans l'ouest de la Birmanie ont fait 28 morts et 53 blessés depuis vendredi, a annoncé jeudi un responsable birman à l'AFP. — afp.com

Les violences entre communautés musulmane et bouddhiste dans l'ouest de la Birmanie ont fait 28 morts et 53 blessés depuis vendredi, a annoncé ce jeudi un responsable birman.

«Le dernier bilan que nous pouvons confirmer est de 28 morts et 53 blessés», a déclaré ce responsable gouvernemental, sans préciser l'origine des victimes. Le précédent bilan faisait état d'environ 25 morts et 41 blessés.

Lynchage de musulmans

C'est à Maungdaw, ville de l'Etat Rakhine peuplée en majorité par la minorité musulmane apatride des Rohingyas, qu'avaient éclaté vendredi des violences communautaires qui se sont étendues à sa capitale Sittwe. Elles ont fait suite au lynchage de dix musulmans le 3 juin dans le sud de l'Etat, par une foule de bouddhistes en colère qui voulait venger le viol d'une femme. Ces dix morts ne sont pas comptées dans le dernier bilan.

Plus de 1.500 maisons ont été brûlées, des milliers de personnes ont été déplacées et l'état d'urgence est en place dans tout l'Etat depuis dimanche. Une trentaine de personnes ont été interpellés mercredi soir pour ne pas avoir respecté le couvre-feu, a précisé le responsable.

Des centaines de Rohingyas, considérées par l'ONU comme une des minorités les plus persécutées de la planète, ont tenté depuis lundi de rejoindre en bateau le Bangladesh, mais ont été repoussés par les gardes-côtes bangladais. La situation était relativement calme à Sittwe jeudi matin, selon une équipe de l'AFP sur place.