Stacy et Nathalie retrouvées mortes

©2006 20 minutes

— 

Cela faisait dix-huit jours que la police belge passait au peigne fin le quartier de Saint-Léonard à Liège, dix-huit jours qu'elle interrogeait la famille et le voisinage, deux semaines qu'elle retenait un suspect, Abdellah Ait Oud, 38 ans, déjà condamné pour viols sur mineur, avec l'infime espoir de retrouver en vie Stacy, 7 ans, et Nathalie, 10 ans. Mais hier matin, lors d'une nouvelle fouille près des voies ferrées, la police a retrouvé un petit corps, sous une plaque d'égout, celui de Stacy, puis dans une canalisation à 20 mètres de là, un autre corps sans vie, celui de Nathalie. Sinistre découverte confirmée par les autorités dans l'après-midi. « On ne peut pas penser à un accident », a commenté le procureur du roi, Anne Bourguignont, avant les autopsies, ajoutant que les corps des deux demi-soeurs se trouvaient à cet endroit « depuis plusieurs jours » et avaient pu être amenés là « par les gros orages » des derniers jours.

Le 9 juin, Stacy et Nathalie étaient venues avec leurs parents participer à la braderie du quartier Saint-Léonard. L'alerte sur leur disparition avait été lancée vers 2 h du matin. Alors que la Belgique est encore traumatisée par la disparition à Liège, fin juin 1995, de Julie Lejeune et Melissa Russo, 8 ans, et la découverte de leurs corps dans le jardin de Marc Dutroux en août 1996, la police a lancé une enquête d'envergure et publié un avis de recherche d'Abdellah Ait Oud, vu dans le bar où Stacy et Nathalie ont disparu. L'unique suspect s'est lui-même présenté à la police. Reste une interrogation : l'ADN des deux fillettes n'a pas été dans les traces de sang prélevées chez lui.

Clémence Lemaistre