Un responsable américain confirme la mort du n°2 d'Al-Qaida

Reuters

— 

Un responsable américain a confirmé mardi la mort du numéro deux d'Al-Qaida, Abou Yahia al Libi, tué la veille par un drone américain dans les zones tribales pakistanaises.

Il s'agit d'un des coups les plus rudes portés à l'organisation islamiste depuis la mort d'Oussama ben Laden, abattu par les forces spéciales américaines début mai 2011 au Pakistan. «Il comptait parmi les chefs d'Al-Qaida les plus expérimentés et les plus doués et il a joué un rôle essentiel dans la préparation des attaques contre l'Occident», a dit le responsable américain, qui a requis l'anonymat.

Al Libi, de son vrai nom Mohamed Hassan Qaïd, était un dignitaire religieux de nationalité libyenne. Washington le considérait comme le numéro deux d'Ayman al Zaouahri, l'ancien médecin égyptien qui a succédé à Ben Laden à la tête d'Al-Qaida. L'opération de lundi dans le Nord-Waziristan, zone tribale frontalière de l'Afghanistan, a coûté la vie à sept activistes étrangers.