Le Grand Prix de Montréal de F1 perturbé par le «printemps érable»

Reuters

— 

Les organisateurs du Grand Prix du Canada de F1 ont annulé la journée «Portes ouvertes» qui se tient traditionnellement sur le circuit Gilles-Villeneuve, à Montréal, de peur que les étudiants en colère tentent de perturber l'événement.

«Après un examen de la situation et une sérieuse réflexion - nécessaires compte tenu de menaces de perturbation exprimées et dont il est difficile de mesurer précisément le bien-fondé-, on a conclu qu'il valait mieux restreindre les accès au circuit Gilles-Villeneuve et assurément à la voie des stands de la F1, en cette dernière journée précédant les premiers tours de piste», peut-on lire dans un communiqué mis en ligne sur le site du circuit.

Pour François Dumontier, président du Grand Prix du Canada, les risques ne pouvaient être ignorés. «Notre premier devoir est d'assurer le confort et la sécurité des participants et des spectateurs, ce que nous serons assurément en mesure de faire dès l'ouverture des tourniquets, vendredi matin et tout au long du week-end», a-t-il dit. «Or, compte tenu des annonces de perturbation récemment formulées, l'admission gratuite et le caractère naturellement plus ouvert de la journée "Portes ouvertes" présentaient certains risques que nous ne pouvions prendre», a-t-il ajouté.