Boston: Un fabricant de crème solaire ouvre une enquête après qu'un de ses clients a pris feu

Bérénice Dubuc

— 

C'est ce qui s'appelle griller au soleil. Le fabriquant de crème solaire Banana Boat a indiqué samedi qu'il souhaitait ouvrir une enquête après que l'un de ses clients a pris feu dans son jardin à cause d'une lotion solaire inflammable.

Brett Sigworth, un habitant de Stow, aux Etats-Unis, a été brûlé au second degré à la poitrine, à l'oreille et dans le dos. Il a raconté sa mésaventure à CBS. «J'ai vaporisé la crème solaire et l'ai étalé brièvement. J'ai marché jusqu'au grill, pris une pince pour déplacer une briquette de charbon quand j'ai senti le feu monter sur mon bras.» L'homme a été secouru par l'un de ses amis et sa compagne, qui se sont précicités pour éteindre les flammes. Selon le smédecins, quelqeus secondes de plus, et il aurait pu être atteint de brûlures au troisième ou quatrième degrés.

Pas d'indication disant que le produit est inflammable une fois appliqué sur la peau

«Il n'y a pas d'indication disant que le produit est inflammable lorsqu'on l'applique sur la peau, ou immédiatement après l'avoir appliqué», a expliqué Brett Sigworth. En effet, l'étiquette de la crème solaire indique seulement que le contenu est inflammable et qu'il ne faut donc pas l'utiliser à proximité d'une source de chaleur. Rien concernant l'après application.

Brett Sigworth a engagé un avocat, mais dit qu'il ne veut pas obtenir de l'argent de Banana Boat, seulement plus de prévention sur les étiquettes et savoir ce qui s'est vraiment passé. «Nous souhaitons savoir ce que Brett a vécu, a indiqué l'entreprise dans un communiqué. Nous prenons la situation très au sérieux et allons rapidement lancer une enquête, car nous nous battons pour offrir des produits de haute qualité à nos clients».