Le Premier ministre japonais remanie son gouvernement

Reuters

— 

Le chef du gouvernement japonais Yoshihiko Noda a procédé ce lundi à un remaniement ministériel pour tenter d'obtenir le soutien du Parti libéral démocrate à son projet de doublement de la TVA, rapporte la presse. L'appui du principal parti de l'opposition est nécessaire à l'adoption du projet, faute de majorité claire à la Diète. La hausse de la TVA est jugée essentielle à la réduction d'une dette publique qui, comparée au PIB, est la plus importante des pays industrialisés.

«Ce remaniement est destiné à renforcer le gouvernement et à faire en sorte que le gouvernement puisse accomplir des progrès dans la mise en oeuvre de différentes politiques, notamment en matière de réforme fiscale et de prestations sociales», a dit Yoshihiko Noda au cours d'une conférence de presse. «Je ne laisserai pas ce projet de loi être rejeté. Je ferai tout mon possible pour faire en sorte que ce projet soit adopté», a-t-il ajouté.

Les ministres de la Défense et des Transports, Naoki Tanaka et Takeshi Maeda, tous deux sanctionnés en avril au Sénat, où l'opposition est majoritaire, ont été remplacés respectivement par Satoshi Morimoto et Yuichiro Hata. Trois autres membres du gouvernement dont l'action est contestée par l'opposition ont été sacrifiés. Shozaburo Jimi, chargé des Affaires financières et de la réforme de La Poste, est remplacé par Tadahiro Matsushita, vice-ministre de la Reconstruction après le séisme du 11 mars 2011. Le ministre de l'Agriculture Michihiko Kano, qui aurait eu des contacts avec un diplomate chinois soupçonné d'espionnage, a également perdu son poste, de même que le ministre de la Justice, Toshio Ogawa.