Le Hezbollah exige la libération des Libanais otages en Syrie

Reuters

— 

Le chef du Hezbollah, Saïed Hassan Nasrallah, a réclamé ce vendredi la libération d'un groupe de pèlerins chiites libanais détenus depuis le 22 mai en Syrie.

«Si vous avez un problème avec moi, il y a bien des manières et bien des niveaux pour le régler, si vous voulez la guerre, nous pouvons le régler par la guerre, si vous voulez la paix, nous pouvons le régler en paix», a dit le chef du mouvement chiite libanais en s'adressant directement aux ravisseurs des pèlerins libanais.

Le groupe, dont la libération a été annoncée la semaine dernière par un médiateur mais ne s'est jamais matérialisée, a été enlevé le 22 mai au moment où l'autobus le ramenant d'Iran traversait la province d'Alep, dans le nord de la Syrie.

Dans un communiqué diffusé jeudi, des rebelles syriens de la province d'Alep ont annoncé qu'ils étaient «en bonne santé» et que des pourparlers en vue de leur libération pourraient s'ouvrir une fois que Nasrallah aurait présenté des excuses pour avoir déclaré publiquement que cette affaire ne modifierait pas la position de son mouvement à l'égard des événements en Syrie.