Mali: Des chefs touaregs rejettent la fusion avec les islamistes d'Ansar Dine

Reuters

— 

Les dirigeants de la rébellion touarègue au Mali ont dénoncé vendredi le projet de fusion conclu il y a une semaine avec les islamistes du groupe Ansar Dine, qu'ils jugent contraire à leurs principes laïques.

Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) s'est emparé en avril du nord du Mali, où il souhaite créer un Etat indépendant, avec l'appui d'Ansar Dine, dont l'objectif est de faire appliquer la loi islamique (charia) dans l'ensemble du Mali. «Le bureau politique, l'aile exécutive du MNLA, confronté à l'intransigeance d'Ansar Dine sur l'application de la charia dans l'Azawad et conformément à ses principes résolument laïques, dénonce l'accord avec cette organisation et déclare toutes ses dispositions nulles et non avenues», dit Hama Ag Mahmoud, l'un des dirigeants du mouvement touareg, dans un communiqué diffusé au nom de l'ensemble de son organisation.

On ignore cependant si cette déclaration représente la position officielle du MNLA. La fusion avec Ansar Dine a aussi été dénoncée dans un communiqué distinct par Magdi Ag Bohada, autre responsable de l'aile politique du MNLA.