Egypte: Les Frères musulmans ne dénonceront pas le traité de paix, dit Carter

Reuters

— 

Les Frères musulmans pourraient chercher à faire modifier, mais en aucun cas à dénoncer le traité de paix signé en 1979 entre l'Egypte et Israël, a déclaré samedi l'ancien président américain Jimmy Carter.

Alors que les premiers résultats placent en tête du premier tour de la présidentielle le candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, Jimmy Carter, 87 ans, a déclaré avoir eu de longues discussions cette semaine en Egypte avec de hautes personnalités de la confrérie. "Mon avis est que le traité ne sera pas modifié de façon unilatérale", a dit Carter lors d'une conférence de presse au Caire.

Les résultats officiels du premier tour sont attendus pour mardi, mais selon des décomptes officieux, Mohamed Morsi et l'ex-Premier ministre Ahmed Chafik, favori de l'armée et de la minorité copte, devraient s'affronter lors d'un second tour les 16 et 17 juin.

Jimmy Carter a tenu une conférence de presse afin de présenter les premières conclusions des observateurs du scrutin déployés par le Centre Carter pour veiller au bon déroulement de la présidentielle.