Mario Monti chahuté à propos des impôts italiens

Reuters

— 

Mario Monti a été chahuté ce samedi à propos de sa politique fiscale lors du baptême de promotion d'officiers de la Garde des finances (inspecteurs des impôts) à Bergame, dans le nord de la Péninsule. Le président du Conseil, qui met en oeuvre une politique d'austérité pour sortir l'Italie de la crise de la dette, a été accueilli par un petit avion traînant derrière lui une banderole sur laquelle on pouvait lire «Assez de Monti, assez d'impôts».

«Vous vous apprêtez à faire ce métier, à servir à un moment de difficultés particulières pour l'Italie et l'Europe», a-t-il lancé à son auditoire tout en étant interrompu à plusieurs reprises par des cris de protestataires. Mario Monti a balayé ce samedi les perturbateurs en déclarant que la lutte contre l'évasion fiscale, qui constitue l'une des priorités de son gouvernement, ne pouvait être gagnée «avec des phrases creuses et des gestes de protestation».

«La crise que traversent actuellement l'Europe et l'Italie est une crise qui vient de loin. C'est une crise qu'on ne peut pas comprendre en poussant des cris mais par la réflexion.» L'agence étatique de collecte des impôts et des amendes Equitalia et son personnel ont été ces dernières semaines la cible d'attaques et de menaces émanant tant de chefs de PME désespérés que de la mouvance anarchiste italienne.