Le frère du dissident chinois Chen Guangcheng porté disparu

MONDE Il a fui son village de la province du Shandong et est arrivé mercredi à Pékin, mais vendredi soir, il n'a pas regagné son hôtel, faisant craindre des représailles des autorités...

B.D. avec Reuters

— 

Chen Guangfu, le frère aîné du dissident chinois Chen  Guangcheng, à Pékin le 23 mai 2012.
Chen Guangfu, le frère aîné du dissident chinois Chen Guangcheng, à Pékin le 23 mai 2012. — REUTERS/David Gray

Le frère aîné de Chen Guangcheng, le dissident chinois arrivé aux Etats-Unis après avoir provoqué un incident diplomatique entre Washington et Pékin, est porté disparu à Pékin, a annoncé ce samedi un avocat chinois. Selon cet avocat, Chen Guangfu a fui il y a plusieurs jours son village de la province du Shandong et est arrivé mercredi à Pékin, où il voulait trouver une assistance juridique pour son fils, poursuivi pour tentative de meurtre.

>> Le récit de l'évasion de Chen Guangcheng, est à (re)lire par ici

Mais vendredi soir, il n'a pas regagné son hôtel, a poursuivi Liu Weiguo, joint par Reuters. Le dernier contact connu qu'il a eu avec un proche remonte à vendredi après-midi. «Nous n'avons à l'heure actuelle aucune nouvelle de lui. Nous ne sommes pas optimistes. Chen Guangcheng lui aussi est très inquiet et il est en train de contacter des amis pour tenter de le retrouver», a déclaré l'avocat samedi à la mi-journée.

Dernière victime des représailles contre la famille Chen?

Son entourage redoute que Chen Guangfu, 55 ans, soit la dernière victime en date des représailles exercées par les autorités contre la famille de Chen Guangcheng, dont l'odyssée a plongé le pouvoir chinois dans l'embarras. Samedi dernier, la Chine a finalement autorisé Chen Guangcheng à partir s'installer aux Etats-Unis pour suivre des études. Mais ses proches restés en Chine sont victimes de représailles.

Dans une interview, Chen Guangfu a livré le récit du harcèlement policier et des mauvais traitements dont lui-même était victime depuis l'évasion de son frère. Quelques heures seulement après l'évasion de son frère, il a été dit-il emmené par des hommes en civil qui lui ont recouvert le visage d'une cagoule avant de le transporter dans un bâtiment de la police où il a été menotté et frappé.

Ses interrogateurs lui demandaient sans cesse comment son frère aveugle avait réussi à s'enfuir. Alors qu'il était toujours en détention, des hommes armés ont fait irruption chez lui, frappé son épouse et leur fils Chen Kegui. C'est là que son fils, qui tentait de se défendre, a été arrêté et accusé d'«homicide intentionnel». Chen Kegui est passible de la peine de mort.