Désir (PS): Copé et Fillon «incapables de cohabiter»

© 2012 AFP

— 

Le numéro deux du Parti socialiste, Harlem Désir, a confirmé qu'il était candidat à la succession de Martine Aubry à la tête du PS lors du congrès qui se tiendra "probablement" en "octobre", a-t-il dit dimanche.
Le numéro deux du Parti socialiste, Harlem Désir, a confirmé qu'il était candidat à la succession de Martine Aubry à la tête du PS lors du congrès qui se tiendra "probablement" en "octobre", a-t-il dit dimanche. — Bertrand Langlois afp.com

Le numéro deux du PS, Harlem Désir, a raillé vendredi à Bayonne François Fillon et Jean-François Copé, incapables «de cohabiter au sein de l'UMP» alors même que la droite «veut la cohabitation» en remportant les législatives.

«La droite veut la cohabitation alors que (Jean-François) Copé et (François) Fillon ne sont même pas capables de cohabiter au sein de l'UMP», a ironisé devant des journalistes Harlem Désir, venu soutenir à Bayonne la candidate PS, Colette Capdevielle, dans la 5e circonscription des Pyrénées-Atlantiques.

L'autorité de Copé contestée

Dans une interview au Figaro Magazine, François Fillon, ancien Premier ministre, a ouvertement contesté l'autorité de Jean-François Copé en regrettant que «depuis le départ de Nicolas Sarkozy, il n'y (ait) plus, à l'UMP, de leader naturel». Ces propos ont suscité l'inquiétude de plusieurs personnalités de l'UMP qui ont appelé au calme et à l'unité dans la perspective des législatives.

«Je suis venu ici dire que le temps des femmes est venu» et pour «soutenir une candidate de la parité et du non cumul. L'UMP est un parti rétrograde, du siècle dernier qui refuse la parité et la diversité», a encore déclaré Harlem Désir.