La Turquie veut inculper des militaires israéliens

Reuters

— 

Un procureur turc prépare l'inculpation à des peines de prison à perpétuité pour quatre anciens commandants de l'armée israélienne accusés d'être impliqués dans la mort de neufs militants turc pro-palestiniens dans l'affaire de la flottille, annonce ce mercredi le journal turc Sabah.

Des commandos israéliens étaient intervenus le 31 mai 2010 pour arraisonner un navire, le Mavi Marmara, faisant partie d'une flottille qui tentait de rallier la bande de Gaza pour y apporter de l'aide humanitaire. Le journal dit avoir eu connaissance de l'acte d'accusation de 144 pages préparé par Mehmet Akif Ekinci, requérant dix peines de prison à vie pour chacun des quatre commandants.

Selon la même source, le procureur en chef d'Istanbul doit approuver l'acte d'accusation, qui met en cause l'ancien chef d'état-major de l'armée israélienne le général Gabi Ashkenazi et trois autres hauts gradés, avant de l'envoyer au tribunal compétent. Le procureur turc s'appuie sur les témoignages de 660 personnes, dont 490 passagers de la flottille, qui comptait six bateaux, et des proches des victimes.

Le procureur et la porte-parole de l'armée israélienne n'étaient pas joignables dans l'immédiat pour commenter l'information. En septembre, le rapport Palmer de l'Onu avait jugé "excessive et déraisonnable" cette intervention militaire mais avait considéré légal le blocus imposé par Israâl contre la bande de Gaza.

Cette affaire avait provoqué une crise diplomatique entre la Turquie et Israâl. En septembre, Ankara avait décidé d'abaisser sa représentation diplomatique dans l'Etat hébreu et avait suspendu la coopération militaire.