Buenos Aires: La police désamorce un engin dans une salle où devait parler le président argentin

Reuters

— 

La police argentine a désamorcé mardi une bombe cachée dans une salle de spectacle de Buenos Aires où l'ancien président colombien Alvaro Uribe devait s'exprimer mercredi, a-t-on appris mardi de sources judiciaires.

Uribe, qui a été à la tête de la Colombie de 2002 à 2010 et qui a mené une politique ferme contre les guérillas d'extrême gauche, devait participer mercredi à une conférence au Gran Rex dans le centre de la capitale argentine.

«L'engin explosif était simple mais suffisament fort pour provoquer la mort de personnes se trouvant à sa proximité», a déclaré le juge Norberto Oyarbide, chargé de l'enquête, à des journalistes.

La bombe devait exploser mercredi à 16h30, à un moment où Uribe devait se trouver sur les lieux.

La salle de spectacle a été évacuée et la police a bouclé le secteur le temps que la bombe soit désamorcée.