Les indécis, le pari des Frères musulmans

— 

Les Frères musulmans tentent de mobiliser leurs troupes à la veille d'un scrutin présidentiel a priori compliqué pour leur candidat, Mohamed Morsi. Lundi, dernier jour de campagne officielle, un rassemblement est prévu devant le palais présidentiel, en plein centre du Caire.
Pénalisé par une entrée tardive en campagne et un manque de charisme, Mohamed Morsi est donné éliminé dès le premier tour, qui aura lieu mercredi et jeudi. Au-delà du manque de fiabilité des sondages, les Frères musulmans fondent leurs espoirs sur la forte proportion d'électeurs encore indécis, évaluée à 37 %. Ils s'appuient, en outre, sur leur forte implantation locale, notamment dans la région du delta du Nil. Les islamistes – au premier rang desquels les Frères musulmans – ont largement remporté les récentes élections législatives étalées sur plusieurs mois. Il s'agissait du premier scrutin libre organisé après le renversement de Hosni Moubarak par la rue en février 2011.