L'ouverture du grand aéroport de Berlin repoussée à mars 2013

© 2012 AFP

— 

Le maire de Berlin Klaus Wowereit a annoncé jeudi que le nouvel aéroport international de la capitale allemande n'ouvrirait que le 17 mars 2013, avec neuf mois de retard sur le calendrier initial.
Le maire de Berlin Klaus Wowereit a annoncé jeudi que le nouvel aéroport international de la capitale allemande n'ouvrirait que le 17 mars 2013, avec neuf mois de retard sur le calendrier initial. — John Macdougall afp.com

Le maire de Berlin Klaus Wowereit a annoncé ce jeudi que le nouvel aéroport international de la capitale allemande n'ouvrirait que le 17 mars 2013, avec neuf mois de retard sur le calendrier initial. Klaus Wowereit a expliqué qu'une ouverture plus précoce ne serait «pas réaliste».

Le site, d'un coût de 2,5 milliards d'euros, l'un des plus gros chantiers d'Allemagne, aurait dû ouvrir le 3 juin mais la date avait été repoussée sine die le 8 mai, avec l'annonce surprise de défaillances dans le dispositif anti-incendie. Il s'agit déjà du deuxième faux départ pour l'Aéroport International Berlin-Brandebourg Willy-Brandt (BER), qui aurait dû commencer à fonctionner à l'automne 2010, avec pour objectif de donner à la capitale allemande le rayonnement économique internationale qui lui manque encore.

«Revers important pour l'imge» de la région

Le maire de Berlin a expliqué que la mise en place d'un système anti-incendie entièrement automatisé, conformément aux exigences réglementaires, puis l'arrivée de l'hiver qui rend tout déménagement impossible, expliquaient le choix du printemps 2013.

Il a toutefois assuré que les compagnies aériennes et les opérateurs de l'aéroport feraient «tout leur possible» pour que les passagers ne subissent aucune conséquence. Le chef du gouvernement de l'Etat régional du Brandebourg (est), Matthias Platzeck, a parlé d'un «revers important pour l'image» de la région, soulignant qu'il s'agissait du plus gros projet d'infrastructure actuel en ex-RDA. Willy-Brandt doit remplacer les deux installations actuelles, Tegel (ouest) et Schönefeld (est), qui poursuivront temporairement leur activité. Ils totalisent 24 millions de voyageurs par an.