Afghanistan: l'ONU demande des «mesures spéciales» pour protéger les femmes

© 2012 AFP

— 

La police afghane a annoncé mercredi l'arrestation de quatre personnes soupçonnées d'être impliquées dans la décapitation d'une jeune femme qui refusait de se prostituer défiant ainsi sa belle-famille.
La police afghane a annoncé mercredi l'arrestation de quatre personnes soupçonnées d'être impliquées dans la décapitation d'une jeune femme qui refusait de se prostituer défiant ainsi sa belle-famille. — Johannes Eisele afp.com

L'ONU a demandé samedi dans un communiqué au gouvernement afghan et à l'Otan que des «mesures spéciales» soient prises lors du prochain sommet de l'Otan à Chicago pour protéger les droits des femmes après 2014, une fois que les troupes étrangères auront quitté le pays.

Les membres de l'Otan se réuniront les 20 et 21 mai à Chicago pour un sommet dont une partie importante sera consacrée à l'Afghanistan et à la transition qui s'y déroulera, tant militaire qu'économique et sociale.

Nombre d'acteurs de la société civile critiquent l'utilisation peu sincère du thème de la protection des femmes par le gouvernement.

Les droits des femmes, ou plutôt leur non-respect, serviraient notamment de monnaie d'échange au gouvernement face aux talibans, dont l'insurrection reste vivace et sanglante, malgré plus de 10 années de présence internationale et 130.000 soldats de l'Isaf, la force armée de l'Otan, encore basés en afghanistan.