Iran: Un think-tank américain décèle de «nouvelles activités» à Parchin

Reuters

— 

L'Institut pour les sciences et la sécurité internationale (Isis), un think-tank américain spécialisé dans les questions de prolifération nucléaire, fait état, sur la foi d'images satellite civiles, de «nouvelles activités» sur le site militaire iranien de Parchin. Cette information, estime-t-il, fait craindre que l'Iran cherche à «nettoyer» un bâtiment que l'Agence internationale de l'énergie atomique souhaite inspecter.

L'AIEA soupçonne les Iraniens de se livrer à des recherches liées au nucléaire militaire sur le site militaire de Parchin, au sud-est de Téhéran. La République islamique a rejeté ces allégations, sans avoir autorisé pour le moment les inspections réclamées à plusieurs reprises par l'agence onusienne de Vienne. La semaine dernière, le directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano, avait fait état d'«activités» à Parchin sans plus de précisions. Des diplomates occidentaux soupçonnent l'Iran de «nettoyer» le site en question avant une quelconque visite des inspecteurs de l'agence -ce que Téhéran a également réfuté.

«Laver l'intérieur du bâtiment ou les objets» au dehors

«Les objets visibles devant le bâtiment peuvent être assimilés au déménagement d'équipements provenant de ce bâtiment ou d'un nettoyage», précise l'Isis sur son site Internet en évoquant un écoulement d'eau. «Cet écoulement d'eau qui semble provenir du bâtiment fait craindre que l'Iran cherche à laver l'intérieur du bâtiment ou les objets présents dehors.»

La communauté internationale soupçonne les Iraniens, qui le nient farouchement, de chercher à se doter de l'arme atomique sous couvert d'un programme énergétique civil. Le 8 novembre, l'AIEA avait publié un rapport concluant que l'Iran poursuivait un programme de recherche et de développement susceptible d'être lié à des activités militaires.