Des armes circulent à la frontière entre la Syrie et le Liban, selon l'ONU

Reuters

— 

Des armes et des munitions circulent de part et d'autre de la frontière entre la Syrie et le Liban, a confirmé mardi l'émissaire spécial de l'ONU Terje Roed-Larsen.

Selon ce diplomate chargé de la mise en oeuvre de la résolution du Conseil de sécurité sur le désarmement des milices libanaises, l'ONU «a des raisons de penser qu'il y a des flux d'armes dans les deux sens, du Liban vers la Syrie et de la Syrie vers le Liban».

60.000 cartouches saisies

«Nous n'avons pas d'observateurs indépendants, mais nous fondons notre rapport sur des informations que nous recevons de sources variées», a-t-il dit à la presse après en avoir rendu compte au Conseil de sécurité.

La question de la contrebande d'armes a été évoquée par le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, lors d'une récente visite à Beyrouth.

Les autorités libanaises ont saisi 60.000 cartouches dissimulées dans deux voitures à bord d'un cargo italien au port de Tripoli, dans le nord du Liban, a-t-on appris mardi de source libanaise proche de la sécurité.