Terrorisme: Une nouvelle attaque «au slip explosif» déjouée par la CIA

ATTENTAT Le complot s'apprêtait à utiliser une version améliorée du mécanisme employé sans succès sur un vol Amsterdam-Detroit en 2009...

P.B. avec Reuters

— 

Le slip, nouvelle arme de destruction massive? Un complot d'Al-Qaida contre un avion de ligne qui, comme l'attentat manqué de Noël 2009, aurait utilisé des sous-vêtements piégés, a été récemment déjoué par la CIA, a appris l'agence AP. Une information confirmée par Reuters.

«Le dispositif porte la marque de précédentes tentatives d'attentat de la part d'AQPA», a déclaré à Reuters un responsable américain de la lutte antiterroriste,évoquant Al-Qaida dans la péninsule arabique, branche yéménite du mouvement islamiste. «Le complot a été déjoué bien avant qu'il ne menace les Etats-Unis ou leurs alliés et aucune compagnie n'a été exposée au risque que représentait ce dispositif», a-t-il ajouté sous couvert de l'anonymat.

 

Sans métal

Une enquête a été confiée aux fédéraux du FBI, qui ont récupéré les engins explosifs. Dans un communiqué, le bureau fédéral d'investigation note que les premières analyses établissent une convergence avec des explosifs utilisés par le passé par Al-Qaida dans la péninsule arabique «dans des tentatives d'attentat, y compris contre des avions, et pour des assassinats ciblés».

 

Selon AP, le slip piégé était une version améliorée de celui de 2009. Principale inquiétude des services de sécurité: il ne comprenait pas de métal, le rendant indétectable par les portiques de sécurité. Les responsables n'ont pas voulu dire si un tel engin aurait pu passer inaperçu dans les scanners corporels.

 

Barack Obama informé le mois dernier

A la Maison blanche, le Conseil de sécurité nationale a fait savoir que le président Barack Obama en avait été informé la première fois le mois dernier. La date coincidait avec l'anniversaire des 1 ans de la mort de Ben Laden.

 

Le 25 décembre 2009, Farouk Abdulmutallab, un Nigérian de 25 ans, a tenté de mettre à feu des explosifs cousus dans ses sous-vêtements à bord d'un Airbus A330 de Delta Airlines entre Amsterdam et Detroit, mais a été maîtrisé à temps par des passagers et des membres de l'équipage. Aqpa a revendiqué son acte. Il a été condamné à la prison à vie en février.