Otage américain au Pakistan: la Maison Blanche ne négociera pas

© 2012 AFP

— 

La Maison Blanche a affirmé lundi qu'elle ne négocierait pas avec Al-Qaïda la libération de l'otage américain Warren Weinstein, enlevé au Pakistan et qui a supplié le président Barack Obama d'accéder aux demandes de ses ravisseurs dans une vidéo diffusée ce week-end.
La Maison Blanche a affirmé lundi qu'elle ne négocierait pas avec Al-Qaïda la libération de l'otage américain Warren Weinstein, enlevé au Pakistan et qui a supplié le président Barack Obama d'accéder aux demandes de ses ravisseurs dans une vidéo diffusée ce week-end. — afp.com

La Maison Blanche a affirmé lundi qu'elle ne négocierait pas avec Al-Qaïda la libération de l'otage américain Warren Weinstein, enlevé au Pakistan et qui a supplié le président Barack Obama d'accéder aux demandes de ses ravisseurs dans une vidéo diffusée ce week-end.

Tout en appelant à "la libération immédiate" de M. Weinstein, le porte-parole de M. Obama, Jay Carney, a déclaré lors de son point de presse que "nous ne pouvons pas négocier, et nous ne négocierons pas avec Al-Qaïda".

Warren Weinstein, un travailleur humanitaire américain âgé d'au moins 70 ans, avait été kidnappé le 13 août au Pakistan, à son domicile de Lahore (est).

Quand il a été enlevé, M. Weinstein était au Pakistan depuis cinq ans, employé par une société privée qui mène à bien des projets de développement pour divers clients internationaux, dont l'agence gouvernementale américaine d'aide au développement (USAID).

L'enlèvement avait été revendiqué en décembre par le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri.

En échange de la libération de Warren Weinstein, Ayman al-Zawahiri demandait à la Maison Blanche la fin des frappes aériennes en Afghanistan, au Pakistan, en Somalie et au Yémen et la libération de prisonniers, dont des proches d'Oussama Ben Laden.