Un otage américain d'Al-Qaida supplie Obama d'obéir à ses ravisseurs

Reuters

— 

Un travailleur humanitaire américain enlevé au Pakistan l'année dernière par Al-Qaida a supplié lundi le président américain Barack Obama de répondre aux demandes de ses ravisseurs.

Dans une vidéo diffusée sur des forums islamistes, Warren Weinstein, enlevé dans la ville de Lahore en août 2011, a appelé le chef de la Maison blanche à «répondre (aux revendications) des moudjahidines». «Ma vie est entre vos mains, M. le président. Si vous acceptez leurs demandes, je vis, si vous ne les acceptez pas, alors je meurs», a-t-il dit.

S'adressant à sa femme, il a indiqué qu'il allait «bien» et qu'il avait accès à tous les médicaments nécessaires. Le chef d'Al-Qaida Ayman Al Zaouahri a revendiqué en décembre l'enlèvement de ce travailleur humanitaire septuagénaire et a demandé la libération de l'ensemble des prisonniers détenus aux Etats-Unis pour leurs liens avec Al-Qaida ou les Taliban.

Il a également demandé la fin des frappes aériennes des Etats-Unis et de leurs alliés contre Al-Qaida au Pakistan, en Afghanistan, au Yémen, en Somalie et à Gaza. Le porte-parole de la Maison blanche, Jay Carney, a appelé lundi lors d'une conférence de presse à la libération immédiate de Weinstein et a exclu toute négociation avec Al-Qaida.