La Cour suprême israélienne ordonne la démolition d'une colonie

Reuters

— 

La Cour suprême israélienne a rejeté lundi une demande du gouvernement de Benjamin Netanyahu de retarder la démolition de cinq immeubles d'habitation dans une colonie juive de Cisjordanie et a ordonné l'évacuation des édifices au 1er juillet.

Le gouvernement israélien de coalition avait accepté l'année dernière de raser les bâtiments dans lesquels vivent 30 familles juives, à Ulpana, en lisière de la colonie de Beit El. Sous la pression des membres de son parti, le Likoud, et de ses alliés gouvernementaux, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait demandé fin avril à la Cour suprême de lui accorder un délai supplémentaire de trois mois.

La plus grande partie de la communauté internationale juge illégales les colonies israéliennes en Cisjordanie. L'Etat hébreu fait la distinction entre les colonies approuvées par le gouvernement et celles qui n'ont pas obtenu d'autorisation officielle.

Environ 500.000 Israéliens et 2,5 millions de Palestiniens vivent en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, territoires pris par Tsahal lors de la guerre des Six-Jours, en 1967.