Afrique du Sud: Lapidé à mort par la foule pour le vol d'un téléphone portable

© 2012 AFP

— 

Un homme a été lapidé à mort par une foule qui l'accusait du vol d'un téléphone portable à Polokwane, la plus grande ville du nord de l'Afrique du Sud, a indiqué lundi la police locale, qui a ouvert une enquête pour meurtre.
Un homme a été lapidé à mort par une foule qui l'accusait du vol d'un téléphone portable à Polokwane, la plus grande ville du nord de l'Afrique du Sud, a indiqué lundi la police locale, qui a ouvert une enquête pour meurtre. — Fred Dufour afp.com

Un homme a été lapidé à mort par une foule qui l'accusait du vol d'un téléphone portable à Polokwane, la plus grande ville du nord de l'Afrique du Sud, a indiqué lundi la police locale, qui a ouvert une enquête pour meurtre. «La population s'est ruée pour venir en aide à une dame qui criait. Le type a été attrapé et frappé à coup de pierres», a expliqué à l'agence sud-africaine Sapa le lieutenant-colonel de police Moatshe Ngoepe.

Des pierres et «toute sorte d'ustensiles ont été utilisés par la foule pour le tabasser», a précisé le responsable de la police, en ajoutant que la dame qui s'est fait volée son téléphone portable était recherchée.

Les faits se sont produits dimanche matin, trois jours après une affaire similaire sur le campus universitaire de la ville, où jeudi une centaine d'étudiants ont passé à tabac des visiteurs accusés d'avoir volé le téléphone portable d'un étudiant, faisant un mort et cinq blessés graves. L'ambulance venue charger les blessés a été caillassée par la foule.

Selon la police 5% des meurtres commis en Afrique du Sud sont imputables à des habitants qui font justice eux-mêmes en condamnant hâtivement à mort des malfaiteurs présumés.