Affaire Chen: Les Etats-Unis sommés «d'éviter des incidents similaires»

© 2012 AFP

— 

Le militant des droits civiques Chen Guangcheng a déclaré vendredi à l'AFP être "en grand danger" et "dans une situation critique" en Chine et a réitéré son désir de quitter son pays.
Le militant des droits civiques Chen Guangcheng a déclaré vendredi à l'AFP être "en grand danger" et "dans une situation critique" en Chine et a réitéré son désir de quitter son pays. — afp.com

La Chine a demandé ce lundi aux Etats-Unis de «réfléchir à leur actes», après avoir accueilli dans leur ambassade à Pékin le militant des droits civiques Chen Guangcheng, et de «prendre les mesures nécessaires pour prévenir des incidents similaires». Pékin avait déjà demandé des excuses à Washington la semaine dernière pour cette affaire qui a provoqué une crise diplomatique entre les deux pays et qu'il considère comme une «ingérence dans les affaires intérieures» de la Chine.

Les Etats-Unis ne se sont pas excusés jusqu'ici mais un responsable américain avait déjà indiqué mercredi qu'un tel incident ne se reproduirait pas. La Chine a indiqué vendredi que l'avocat aveugle, qui était resté six jours dans l'ambassade et est actuellement hospitalisé à Pékin pour une blessure résultant de son évasion de résidence surveillée, pouvait déposer une demande pour aller étudier aux Etats-Unis.

De son côté, Washington s'est dit prêt à accorder rapidement un visa à Chen, qui a reçu une offre de bourse de la part d'une université américaine, ainsi qu'à sa famille rapprochée. L'affaire Chen Guangcheng a plombé deux jours de dialogue stratégique et économique qui se sont tenus la semaine dernière dans la capitale chinoise.