Yémen: 20 soldats tués par Al-Qaida après la mort d'un de ses chefs

© 2012 AFP

— 

Des combattants d'Al-Qaïda ont lancé lundi une attaque spectaculaire contre l'armée dans le sud du Yémen, tuant au moins 20 soldats, pour venger la mort d'un chef du réseau dans un raid aérien américain.
Des combattants d'Al-Qaïda ont lancé lundi une attaque spectaculaire contre l'armée dans le sud du Yémen, tuant au moins 20 soldats, pour venger la mort d'un chef du réseau dans un raid aérien américain. — afp.com

Des combattants d'Al-Qaida ont attaqué ce lundi deux positions de l'armée dans le sud du Yémen, tuant au moins 20 soldats, au lendemain de la mort d'un chef du réseau dans un raid aérien américain, selon une source militaire.

Parmi les morts figurent quatre officiers, a précisé la source militaire selon laquelle les positions attaquées lundi matin se trouvent au sud de la ville de Zinjibar, contrôlée depuis un an par le réseau extrémiste. L'attaque est intervenue au lendemain de la mort d'un chef d'Al-Qaida dans la Péninsule arabique (Aqpa), le Yéménite Fahd al-Quso, dans un raid attribué par des dignitaires locaux aux Etats-Unis dans la province de Chabwa (est).

Jusqu'à cinq millions de dollars de récompense pour Quso

Fahd al-Quso était recherché par les Etats-Unis pour l'attentat contre l'USS Cole, au cours duquel 17 marins américains avaient été tués en 2000 dans le Golfe d'Aden. Deux missiles ont visé Fahd al-Quso alors qu'il se trouvait près de sa maison à Rafadh, tuant ce chef d'Al-Qaida et deux de ses gardes du corps. Les Etats-Unis ont reconnu l'année dernière qu'ils employaient des drones pour viser des cibles au Yémen.

Un responsable américain a confirmé la mort de Quso, affirmant qu'il était «impliqué dans la planification d'opérations terroristes contre les intérêts yéménites et américains» au moment de sa mort. Le nom de Quso figurait sur une liste des terroristes les plus recherchés par le FBI, qui avait promis une récompense allant jusqu'à cinq millions de dollars pour des informations pouvant conduire à sa capture.