Moscou: Affrontements entre la police et des manifestants anti-Poutine

CONTESTATION Plusieurs opposants, dont le leader du Front de gauche, ont été interpellés...

avec AFP

— 

La police et des opposants se sont affrontés dimanche à Moscou au cours d'un rassemblement contre le président élu Vladimir Poutine, à la veille de son retour à la présidence, et plusieurs dirigeants de l'opposition ont été interpellés, selon des images de la télévision russe.
La police et des opposants se sont affrontés dimanche à Moscou au cours d'un rassemblement contre le président élu Vladimir Poutine, à la veille de son retour à la présidence, et plusieurs dirigeants de l'opposition ont été interpellés, selon des images de la télévision russe. — Natalia Kolesnikova afp.com

La police et des opposants se sont affrontés dimanche à Moscou au cours d'un rassemblement contre le président élu Vladimir Poutine, à la veille de son retour à la présidence, et plusieurs dirigeants de l'opposition ont été interpellés, selon des images de la télévision russe.

Le leader du Front de Gauche, Sergueï Oudaltsov, a été interpellé par la police alors qu'il s'adressait sur scène à une foule de manifestants pendant le rassemblement sur la place Bolotnaïa, située sur une petite île délimitée par la Moskova.

Des images de la télévision ont également montré l'ancien vice-Premier ministre et opposant Boris Nemtsov se faire interpeller.

 

Selon les agences russes, l'opposant et blogueur Alexeï Navalny a également subi le même sort, ainsi que des dizaines d'autres manifestants.

Une journaliste de l'AFP sur place a vu des policiers casqués frapper à l'aide de matraques des dizaines d'opposants afin de disperser la manifestation.

Sergueï Oudaltsov scandait sur scène des phrases telles que «nous ne partirons pas d'ici», avant qu'une dizaine de policiers ne montent sur l'estrade pour l'interpeller. La foule répondait alors en choeur «Nous sommes le pouvoir».

La coalition d'opposition a appelé ses partisans à se réunir dimanche pour une «marche des millions» contre le retour au Kremlin de Vladimir Poutine, avec pour mot d'ordre à son encontre «arrête de mentir et de voler».

Le rassemblement, qui a réuni des dizaines de milliers de personnes selon l'opposition (8.000 selon la police), a débuté vers 13h heure française aux abords de la place Kaloujskaïa, puis les opposants ont commencé une marche en direction de la Place Bolotnaïa.

En chemin, des centaines d'opposants, dont Sergueï Oudaltsov et Alexeï Navalany, ont décidé d'entamer un sit-in devant un cinéma en face de la place Bolotnaïa, réclamant l'organisation de nouvelles élections.

Finalement, ils ont mis un terme à cette action pour se rendre sur la place Bolotnaïa, lorsque les heurts avec la police ont éclaté.