Poutine prêt à «aller loin» dans les relations avec les Etats-Unis dès lundi

Avec Reuters

— 

Vladimir Poutine, qui retrouvera officiellement lundi son fauteuil présidentiel au Kremlin, est disposé à «aller loin» pour promouvoir les relations entre la Russie et les Etats-Unis, rapporte samedi l'agence de presse Interfax citant le conseiller diplomatique du Premier ministre russe sortant.

«Vladimir Poutine a souligné que la Russie était prête à faire un long bout de chemin pour développer ses relations avec les Etats-Unis, à condition que les Américains agissent selon les principes d'un partenariat égal et mutuellement respectueux», a dit Iouri Ouchakov.

Le président désigné a tenu ces propos en recevant vendredi Tom Donilon, conseiller de Barack Obama pour la sécurité, dans sa datcha de Novo-Ogariovo, à la périphérie de Moscou.

L'hôte américain a remis à Vladimir Poutine une lettre du président Barack Obama, présentée comme «un document de plusieurs pages et très détaillé, dont l'idée centrale est que Barack Obama est disposé à coopérer avec Vladimir Poutine pour faire avancer le processus de mise en place d'un partenariat entre les Etats-Unis et la Russie».

Le futur président russe devrait effectuer aux Etats-Unis sa première visite à l'étranger depuis son retour au Kremlin en assistant au sommet du G8 et en rencontrant son homologue américain.

Sous la présidence de son «protégé» Dmitri Medvedev, Vladimir Poutine, alors chef du gouvernement, s'est efforcé de faire profil bas en matière de politique étrangère, un domaine qui relève traditionnellement du locataire du Kremlin.

Le président américain, qui brigue le 6 novembre un second mandat à la Maison blanche, a fait d'une «réinitialisation» («reset») des rapports entre Washington et Moscou l'une de ses priorités en matière de politique étrangère.