Des hommes en uniforme abattent cinq personnes au Nigeria

Avec Reuters

— 

Des hommes en uniforme militaire ont enlevé cinq personnes dans l'est du Nigeria, leur ont lié les mains avant de les abattre, a annoncé dimanche la police.

L'attaque s'est déroulée dans la nuit dans la localité de Dananaca, dans l'Etat de Taraba, qui est généralement paisible bien qu'il ait été le théâtre, la semaine dernière, d'un attentat à la bombe imputé à des islamistes radicaux. ON avait alors déploré onze morts.

«Les enquêteurs s'efforcent toujours d'établir s'il s'agissait de véritables soldats et à quelle unité ils appartenaient», a déclaré par téléphone à Reuters le porte-parole de la police de Taraba à propos des meurtres de la nuit.

«S'il s'était agi de vrais militaires, ils nous auraient contacté avant de mener une opération de ce type, a-t-il ajouté. Mais nous ignorons pour le moment d'où ils venaient». La secte extrémiste Boko Haram, affiliée à Al Qaïda et qui veut imposer par la force un «califat» dans le nord de l'Etat le plus peuplé d'Afrique, a pris les armes depuis 2009.

Samedi, des membres présumés de la secte, dont le nom veut dire en haoussa «L'éducation à l'occidentale est un péché», ont tué trois civils en ouvrant le feu sur des militaires chargés d'assurer la sécurité d'une réception de mariage à laquelle les assaillants assistaient.