Etats-Unis: Barack Obama lance ses premiers meetings de campagne dans deux Etats clés

Avec Reuters

— 

Le président Barack Obama tient samedi les premiers meetings officiels de sa campagne présidentielle, ciblant deux Etats susceptibles de faire basculer l'élection de novembre.  La campagne en vue de sa réélection a été officiellement lancée l'an dernier à Chicago, mais l'agenda officiel est resté limité aux évènements destinés à lever des fonds. Ce week-end marque donc une nouvelle étape avec deux rassemblements prévus pour accueillir des milliers de gens à Columbus, dans l'Ohio, et à Richmond, en Virginie.

«Nous sommes prêts à y aller», a déclaré récemment le directeur de campagne de Barack Obama Jim Messina lors d'une vidéo-conférence. «Pendant que Mitt Romney a été fort occupé à se faire apprécier du Tea Party et à faire des promesses qu'il ne peut pas tenir, nous avons organisé de notre côté la plus vaste campagne populaire de l'histoire de l'Amérique moderne.» Depuis que l'ancien gouverneur du Massachusetts Mitt Romney est pratiquement assuré de remporter l'investiture aux primaires républicaines, Barack Obama n'a cessé de le critiquer, signe qu'il est prêt à rentrer dans l'arène.

Ohio et Virginie

Plusieurs scénarios ont été élaborés par l'équipe de campagne de Barack Obama pour lui assurer les 270 votes de grands électeurs nécessaires pour remporter la Maison blanche. Les deux Etats choisis pour ses premiers meetings, l'Ohio et la Virginie, ne sont notamment pas le fruit du hasard puisqu'il s'agit d'Etats «bascule» («Swing States»), décisifs pour l'élection.  L'Ohio, avec sa réserve de 18 grands électeurs, est particulièrement prisé. Aucun républicain n'a remporté une élection présidentielle au XXe siècle sans l'avoir gagné.

Le président espère également tirer parti de la colère syndicale née de la tentative du gouverneur républicain John Kasich de limiter les droits de négociation collective pour les pompiers, les agents de police ainsi que d'autres catégories de fonctionnaires. La loi a été par la suite abrogée. La Virginie bénéficie également d'un plus faible taux de chômage que la moyenne nationale, avec 5,6% enregistrés en mars.

Barack Obama tentera également de profiter de sa popularité auprès de l'électorat féminin dans cet Etat où le gouverneur républicain Bob McDonnell a défendu une loi obligeant les femmes désireuses d'avorter à subir une échographie pelvienne au préalable. Michelle Obama, son second atout auprès des électrices, l'accompagnera également lors des deux meetings.