Hillary Clinton en visite au Bangladesh, en proie à de vives tensions politiques

Avec Reuters

— 

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton, qui était en voyage diplomatique en Chine, se rend samedi au Bangladesh, où la disparition d'un chef de file de l'opposition a provoqué des violences et ravivé les tensions politiques.  Clinton doit rencontrer le Premier ministre Sheikh Hasina et sa rivale de l'opposition, Begum Khaleda Zia, à son arrivée samedi soir et devrait également avoir un entretien avec le Prix Nobel de la Paix Muhammad Yunus, père du micro-crédit, surnommé «le banquier des pauvres», qui a été forcé de démissionner de la Grameen Bank en 2011.

Montrer son engagement dans la défense des droits de l'homme

Les tensions politiques sont vives dans le pays après la disparition fin avril d'Ilyas Ali, ancien député du Parti nationaliste du Bangladesh (BNP). Les violences liées à cette disparition ont causé la mort de cinq personnes après des affrontements entre la police et des manifestants. Des membres de l'opposition ont demandé au gouvernement de mener une enquête poussée sur l'affaire.  
De source autorisée, on indique que Clinton devrait saluer les progrès de la coopération entre Dacca et Washington dans la lutte contre le terrorisme.  «Sa visite va permettre de montrer que le gouvernement du Bangladesh et ses 160 millions d'habitants sont un vrai partenaire des Etats-Unis», confie la source. Cette visite sera aussi l'occasion pour l'administration Obama de montrer son engagement dans la défense des droits de l'homme, après une visite en Chine empoisonné par le dossier du dissident Chen Guangcheng.

Il s'agit de la première visite d'un membre de l'administration américaine de haut rang au Bangladesh depuis 2004.  La diplomate américaine doit finir sa tournée en Asie par des visites dans les villes indiennes de Calcutta et de New Delhi au début de la semaine prochaine.