Affaire Maddie: Cinq ans de rebondissements en cinq dates clés

FAIT-DIVERS Il y a cinq ans, jour pour jour, la petite Britannique Madeleine McCann disparaissait. Retour sur cette affaire en cinq dates...

M.Gr.

— 

Kate McCann et Gerry McCann, montrant une photo de leur fille disparue Madeleine, lors d'une conférence de presse, le 2 mai 2012
Kate McCann et Gerry McCann, montrant une photo de leur fille disparue Madeleine, lors d'une conférence de presse, le 2 mai 2012 — DDAA/ZOB/WENN.COM/SIPA

En mai 2007, Maddie disparaissait au Portugal. Depuis, si plusieurs pistes ont été envisagées, aucune n'a encore permis de retrouver la fillette, qui si elle était encore en vie serait aujourd'hui âgée de 9 ans.

Le 4 mai 2007.

C'est dans la nuit du 3 au 4 mai que Madeleine McCann, une fillette britannique, disparaît à Praia da Luz, dans le sud du Portugal, durant des vacances familiales. Ce sont ses parents qui déclarent la disparition de l'enfant, alors âgée de presque 4 ans.

Novembre 2009.

Les parents de Maddie lancent un nouvel appel à témoin. Ils utilisent alors deux photos vieillies de leur fille, mises en scène dans une vidéo postée sur Internet par la police britannique.

Mars 2010.

Les autorités portugaises mettent en place une équipe de policiers, chargée de réexaminer les éléments de l'enquête sur l'affaire Madeleine McCann. «L'objectif de cette démarche est d'éliminer le moindre doute sur la possibilité de trouver une réponse», expliquait à l’époque Pedro do Carmo, directeur national adjoint de la PJ.

Mai 2011.

Scotland Yard relance l'enquête grâce à une nouvelle piste, celle de deux hommes incarcérés en Écosse pour pédophilie, Charles O'Neil et William Lauchlan. Ils se sont beaucoup déplacés en Europe, notamment au Portugal à partir de 2006.

Le 25 avril 2012.

La police britannique, chargée de réexaminer les éléments de l'enquête, fait alors état de «pistes» à explorer dans l'affaire, en présentant une nouvelle photo de la fillette, vieillie par ordinateur. Mais la police portugaise indiquera rapidement qu'il n'y avait, pour l’instant, aucun nouvel élément permettant la réouverture de l'enquête, tout en ajoutant qu'une équipe d'enquêteurs continuait de réexaminer les éléments de l'affaire.