Syrie: Quatre civils tués par les forces du régime à Homs et Hama

© 2012 AFP

— 

Au moins quatre civils ont été tués vendredi à l'aube par les tirs des forces de sécurité syriennes dans les régions de Homs et de Hama, dans le centre du pays, où sont prévues de nouvelles manifestations anti-régime, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Au moins quatre civils ont été tués vendredi à l'aube par les tirs des forces de sécurité syriennes dans les régions de Homs et de Hama, dans le centre du pays, où sont prévues de nouvelles manifestations anti-régime, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). — Joseph Eid afp.com

Au moins quatre civils ont été tués ce vendredi à l'aube par les tirs des forces de sécurité syriennes dans les régions de Homs et de Hama, dans le centre du pays, où sont prévues de nouvelles manifestations anti-régime, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Trois civils ont été tués par des tirs des forces régulières sur leur voiture près d'un carrefour dans la ville de Hama, haut lieu de la contestation, et un civil a péri sous les balles des troupes gouvernementales dans la région de Homs.

Les militants anti-régime ont appelé, comme chaque vendredi, à des manifestations après la prière à travers le pays pour affirmer leur attachement à la révolte contre le régime de Bachar al-Assad, sous le slogan de «notre loyauté (à la cause révolutionnaire) est notre salut». Les manifestations ont toujours lieu dans les différentes régions, malgré la répression meurtrière et la militarisation de la révolte déclenchée il y a près de 14 mois contre le pouvoir.

A partir de ce vendredi, huit observateurs militaires seront déployés à Deraa, 12 à Homs, 8 à Hama et 4 à Idleb (nord-ouest), a-t-il précisé. Depuis le début de la contestation, plus de 11.100 personnes, en majorité des civils, ont péri dans les violences, selon l'OSDH, et des dizaines de milliers de personnes ont été arrêtées selon des ONG.