La «tanning mom» jure qu'elle n'a pas mis sa fille de 5 ans sous une lampe à U.V.

ETATS-UNIS Elle a été inculpée mercredi pour avoir «mis en danger» la vie de sa fille...

P.B.

— 

Patricia Krentcil est accusée d'avoir fait bronzer sa fille de 5 ans sous une lampe à U.V.
Patricia Krentcil est accusée d'avoir fait bronzer sa fille de 5 ans sous une lampe à U.V. — J.CORTEZ/AP/SIPA

Elle fait la une des tabloïds new-yorkais. Patricia Krentcil, 44 ans, a plaidé «non coupable», mercredi, jurant qu'elle n'avait jamais mis sa fille de cinq ans sous une lampe à U.V..

La semaine dernière, le personnel de l'école primaire de la fillette a sonné l'alerte. «Parfois, je vais bronzer avec maman», a confié la fillette à son institutrice. La mère jure que les brûlures relevées sont dues à des coups de soleil et pas à une séance au salon de bronzage.

video platformvideo managementvideo solutionsvideo player

Au tribunal, Krentcil est apparue la peau ravagée et orange. Sur certaines photos, elle oscille entre le bronze et le cramé, mais son mari jure qu'elle utilise parfois du maquillage pour obtenir un teint plus sombre.

Selon plusieurs médecins américains, elle pourrait être victime de «tannorexia», une addiction maladive au bronzage. Selon le propriétaire du salon, elle dispose d'un abonnement illimitée et s'y rend environ cinq fois par semaine, optant toujours pour la durée maximale (12 minutes).

Dans une interview à TMZ, mercredi, elle jure qu'elle est innocente et estime être victime d'une chasse aux sorcières. Selon elle, ses détracteurs sont «gros, moches et jaloux».