80 ans de prison requis contre l'ex-président libérien Charles Taylor

© 2012 AFP

— 

Une peine de 80 ans de prison a été requise par l'accusation contre l'ex-président libérien Charles Taylor pour son rôle dans la guerre civile en Sierra Leone entre 1996 et 2002, selon un document présenté jeudi à la cour spéciale qui juge son cas
Une peine de 80 ans de prison a été requise par l'accusation contre l'ex-président libérien Charles Taylor pour son rôle dans la guerre civile en Sierra Leone entre 1996 et 2002, selon un document présenté jeudi à la cour spéciale qui juge son cas — Jerry Lampen afp.com

Une peine de 80 ans de prison a été requise par l'accusation contre l'ex-président libérien Charles Taylor pour son rôle dans la guerre civile en Sierra Leone entre 1996 et 2002, selon un document présenté ce jeudi à la cour spéciale qui juge son cas.

Pour un verdict global contre Charles Taylor, reconnu coupable jeudi de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre, «80 ans d'emprisonnement seraient adéquats», dit ce document signé par le procureur en chef du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) à La Haye, Brenda Hollis.