Israël: Netanyahou en tête des sondages, probables élections anticipées

Reuters

— 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou est largement en tête des sondages alors que la tenue d'élections législatives anticipées en septembre est de plus en plus probable.

Le prochain scrutin pour désigner les députés à la Knesset, le parlement monocaméral israélien, n'est pas prévu, normalement, avant octobre 2013 mais Netanyahu a laissé entendre qu'il pourrait décider d'organiser des élections anticipées. D'après un sondage publié jeudi dans le quotidien Maariv, le Likoud, le parti de droite auquel appartient Netanyahou, obtiendrait 31 sièges sur les 120 que compte la Knesset, contre 27 aujourd'hui. Le parti travailliste est crédité de 18 sièges, ce qui ferait de lui le deuxième parti au Parlement.

11 sièges seulement pour Kadima

En revanche, le parti d'opposition Kadima, actuellement le plus important à la Knesset avec 28 élus, ne remporterait que onze sièges. En cas de victoire du Likoud, Netanyahou dirigerait une coalition, une situation courante en Israâl où les gouvernements ont toujours été formés par des alliances. Un autre sondage diffusé dans le journal Haaretz, classé à gauche, montre que 48% des personnes interrogées estiment que Netanyahu est le meilleur candidat pour le poste de Premier ministre. Le travailliste Shelly Yachimovich arrive largement derrière avec 15%.

Benjamin Netanyahou, endeuillé par la mort de son père à l'âge de 102 ans, pourrait annoncer la tenue d'élections anticipées lors de son retour aux affaires dimanche. «Il y a un accord au sein des membres de la coalition et de certains partis de l'opposition (...) pour que les élections aient lieu le 4 septembre», a déclaré Zeev Elkin, membre influent du Likoud, sur Radio Israâl. Il est rare qu'un gouvernement israélien reste quatre années au pouvoir. Il faut remonter au gouvernement de Menachem Begin entre 1977-1981 pour retrouver une mandature complète.