Euro 2012: Le président polonais contre un boycott de l'Ukraine

Reuters

— 

Le président polonais, Bronislaw Komorowski, a exhorté mercredi les pays occidentaux à ne pas boycotter l'Ukraine pendant le championnat d'Europe des nations de football organisé par Kiev et Varsovie le mois prochain.

Le chef de l'Etat a estimé que cette attitude ne ferait qu'entraver les ambitions de rapprochement de l'Ukraine avec l'Union européenne et risquerait de jeter l'ancienne république soviétique dans les bras de la Russie.

Allemagne en tête, plusieurs pays de l'UE ont annulé des visites en Ukraine pendant l'Euro 2012 (du 8 juin au 1er juillet) pour protester contre le traitement infligé à l'ancien Premier ministre Ioulia Timochenko, qui purge sept années de prison pour abus de pouvoir.

«L'Euro n'est pas la propriété de tel ou tel homme politique. C'est une chance pour un pays, l'Ukraine, de se présenter sous son meilleur jour», a estimé Komorowski dans une interview à la chaîne publique TVP1.

«Nous, en Pologne, comprenons cela très bien. Nous pensons que l'Ukraine est quelque part entre le choix de s'intégrer au monde occidental (...) ou celui de participer à une union douanière avec la Russie.»

«De ce point de vue, la Pologne craint de manière fondée qu'un boycott puisse impliquer pour l'Ukraine de choisir une voie politique alternative au processus d'intégration européenne.»

L'Ukraine a estimé lundi que les menaces de boycott faisaient ressurgir les fantômes de la Guerre froide.