Egypte: 11 morts dans des affrontements au Caire

Reuters

— 

Onze personnes ont été tuées ce mercredi au Caire dans des affrontements qui ont éclaté à proximité du ministère de la Défense, a-t-on appris de source médicale. L'armée a déployé des renforts dans la capitale pour mettre fin aux violences mais s'est engagée à ne pas intervenir contre les manifestants pacifiques.

Les heurts, qui ont débuté lors d'un rassemblement réclamant la fin du pouvoir militaire en Egypte, ont également fait une centaine de blessés. «Huit véhicules blindés de transport de troupes sont entrés dans le secteur d'Abassia pour disperser les groupes rivaux mais pas les manifestants pacifiques», a précisé l'armée dans un communiqué.

Partisans d’un salafiste dont la candidature a été rejetée

«Pourtant, des manifestants ont attaqué les forces armées, qui ont reçu ordre de tenir leurs positions.» L'armée a ajouté que les heurts étaient désormais contenus et un journaliste de Reuters sur place a confirmé que la situation était moins tendue en milieu de journée.

De nombreux manifestants étaient des partisans du salafiste Hazem Abou Ismaïl, dont la candidature à l'élection présidentielle a été rejetée par la commission électorale.