Syrie: 15 membres des forces de sécurité tués dans la région d'Alep

© 2012 AFP

— 

Vingt et un membres des forces de sécurité ont été tués mercredi à l'aube dans la région d'Alep dans le nord de la Syrie et à Harasta, une banlieue de Damas, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Vingt et un membres des forces de sécurité ont été tués mercredi à l'aube dans la région d'Alep dans le nord de la Syrie et à Harasta, une banlieue de Damas, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). — Dlo afp.com

Quinze membres des forces de sécurité, dont deux officiers, ont été tués mercredi à l'aube dans une embuscade dans la province d'Alep dans le nord de la Syrie, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

«Quinze membres des forces de sécurité ont été tués à l'aube dans une embuscade sur la route de la localité d'al-Raii», a précisé l'OSDH, sans identifier les auteurs de l'attaque probablement menée par des militaires dissidents. L'OSDH a ajouté que deux déserteurs de l'armée avaient été tués dans la nuit dans des affrontements avec des soldats dans cette même localité.

La région d'Alep a été la cible d'opérations militaires ces dernières semaines malgré l'entrée en vigueur le 12 avril d'un cessez-le feu en Syrie constamment violé. Mardi, les violences en Syrie ont tué 34 personnes, en dépit du déploiement d'une équipe restreinte d'observateurs de l'ONU chargés de surveiller le cessez-le-feu, conformément au plan de paix de l'émissaire international Kofi Annan.