Affrontements liés à des expropriations dans la région d'Hanoï

Avec Reuters

— 

Des milliers de policiers ont dispersé mardi des villageois installés sur un terrain de 70 hectares à l'est d'Hanoï dont les autorités locales veulent prendre possession dans le cadre d'un projet de développement baptisé Ecopark.

De nombreux habitants du district de Van Giang, décidés à s'opposer aux expropriations, ont campé sur place, mais 2.000 à 4.000 policiers et tenue anti-émeute et en civil se sont présentés dans la matinée pour les déloger, selon trois des contestataires et un témoin. «Nous leur avons lancé des cocktails molotov, mais ça n'a rien donné. Ils avaient des boucliers. Ils nous ont frappés à coups de matraques, nous ont poursuivis et battus», a déclaré un villageois.

Comme en Chine, où des expropriations ont donné lieu à des mois de troubles à Wukan, dans le Sud, les conflits fonciers sont une source majeure de tensions au Vietnam. En janvier, des affrontements avaient éclaté dans la région de Haïphong.