Sit-in au Caire en soutien à Abou Ismaïl écarté de la présidentielle

Reuters

— 

Plusieurs centaines de partisans du prédicateur salafiste Hazem Salah Abou Ismail ont organisé un sit-in ce lundi place Tahrir au Caire pour protester contre l'annulation de sa candidature à l'élection présidentielle des 23 et 24 mai prochains.

Abou Ismail a été disqualifié en raison de la double nationalité égypto-américaine dont aurait bénéficié sa mère, décédée en 2010, ce qu'il a démenti en dénonçant un «complot». La loi électorale égyptienne stipule que tout candidat à l'élection présidentielle, tout comme ses parents, doit être uniquement Egyptien.

Barbes et voiles

Au total, la commission électorale a annoncé la semaine dernière l'exclusion de dix candidats à la magistrature suprême. Scandant «le peuple veut l'application de la loi de Dieu», les manifestants réunis place Tahrir lundi portaient pour une grande majorité d'entre eux la barbe et les femmes présentes portaient le voile.

Les manifestants ont également scandé des slogans hostiles au Conseil suprême des Forces armées (CSFA) qui a pris le pouvoir après le chute d'Hosni Moubarak, renversé par un mouvement populaire en février 2011.

L'armée s'est engagée à remettre le pouvoir au nouveau président élu d'ici au 1er juillet et à organiser des élections libres mais certaines déclarations de hauts responsables de l'armée ont jeté des doutes sur sa volonté affichée de s'en tenir au calendrier initial.