20 Minutes : Actualités et infos en direct
DÉCRYPTAGEQue sait-on de l'enlèvement de l'humanitaire français au Yémen?

Que sait-on de l'enlèvement de l'humanitaire français au Yémen?

DÉCRYPTAGE20 Minutes» fait le point sur le rapt d'un employé français du Comité international de la Croix-Rouge, samedi, au Yémen...
Le logo du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le 11 mars 2011.
Le logo du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le 11 mars 2011.  - Lefteris Pitarakis/AP/SIPA
B.D. avec agences

B.D. avec agences

Que s’est-il passé?

Un Français a été enlevé samedi en fin d’après-midi au Yémen, alors qu’il se rendait en voiture vers l’aéroport d'Hudayda, grande ville portuaire de l'ouest du pays. La voiture a été immobilisée par des hommes armés sur une route à environ 30 ou 40km d'Hudayda. Le Français était accompagné de deux chauffeurs yéménites, qui ont été libérés par les ravisseurs peu après.

Qui est-il?

Il s’agit d’un employé français du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), mais l’organisation n’a pas dévoilé son identité. Selon Dibeh Fakhr, porte-parole du CICR à Sanaa, le délégué de l'organisation, qui travaille dans la ville de Saada, dans le nord du pays, comptait regagner par avion la capitale, Sanaa, depuis Hudayda.

Par qui a-t-il été enlevé?

L'enlèvement n’a pour le moment pas été revendiqué. Dibeh Fakhr, porte-parole du CICR à Sanaa, a indiqué: «Nous n'avons eu jusqu'à présent aucun contact avec les ravisseurs ni avec notre employé.» Marie-Servane Desjonquères, une autre porte-parole du CICR, basé à Genève, a confirmé à l’AFP l'information. «Nous sommes très inquiets pour sa santé, pour son bien-être et pour sa sécurité. Nous appelons les ravisseurs à le laisser partir, sain et sauf, immédiatement et sans conditions», a-t-elle conclu.

Ce type d’enlèvement est-il courant dans la région?

Oui, les enlèvements d’étrangers sont fréquents au Yémen: plus de 200 personnes ont été enlevées dans le pays ces 15 dernières années. Des groupes tribaux ont recours au rapt et à la demande de rançon pour faire aboutir des revendications auprès des autorités (la libération de prisonniers par exemple), mais aussi pour financer leurs opérations. Les personnes enlevées ont en grande majorité été libérées saines et sauves.

Sujets liés