Trafic d'armes: L'Onu prononce de nouvelles sanctions contre des Iraniens

Reuters
— 

Les Nations unies ont imposé des sanctions à deux Iraniens et à une société iranienne pour avoir exporté des armes vers l'Afrique en 2010, a rapporté l'ambassadrice américaine à l'Onu, Susan Rice.

"Les individus visés aujourd'hui ont organisé un transport d'armes, intercepté par le Nigeria en 2010, violant les sanctions de l'Onu", a déclaré la diplomate.

"Les deux individus et la société ont des liens avec les forces spéciales des Gardiens de la Révolution islamique (GRI), qui soutiennent le terrorisme et l'extrémisme dans le monde entier", a-t-elle ajouté. Les deux personnes visées, Azim Aghajani et Ali Akbar Tabatabaei, feraient partie des forces spéciales GRI, confirme le site internet de l'Onu.

Les sanctions frappent également la société Behineh Trading Co., décrite par les Nations unies "comme l'une des deux entreprises iraniennes ayant joué un rôle clef dans le transfert illégal d'armes de l'Iran vers l'Afrique de l'Ouest (...)".

Les autorités nigérianes avaient déposé une plainte officielle contre l'Iran auprès des Nations unies après la saisie des armes. Téhéran s'était défendu en expliquant qu'il s'agissait d'une vente légitime avec la Gambie.