Syrie: La France appelle de nouveau le régime à cesser la répression

Avec Reuters

— 

La France a exhorté une nouvelle fois ce mardi le régime syrien à cesser la répression de l'insurrection populaire, poursuivie malgré l'entrée en vigueur théorique jeudi dernier d'un cessez-le-feu, et Paris évoque de nouvelles sanctions contre le régime de Bachar al-Assad.

Un premier groupe d'observateurs de l'ONU a été déployé en Syrie lundi pour garantir ce cessez-le-feu négocié par le diplomate Kofi Annan, après plus d'un an de violences qui ont fait, selon les Nations unies, au moins 9.000 morts. A Paris mardi, Alain Juppé a lancé un nouvel avertissement et préconisé de nouvelles sanctions après le gel d'actifs financiers de dignitaires et d'exportation de pétrole.

«Nous devons maintenir la pression sur le régime syrien. Cela passe par le renforcement des sanctions, qui ont un impact sur les autorités syriennes», a déclaré le ministre des Affaires étrangères français Alain Juppé lors d'une conférence internationale sur la Syrie à Paris. «Le régime syrien doit comprendre qu'il ne peut continuer impunément à poursuivre la répression et refuser la transition politique prévue par le plan Annan et attendue par les Syriens», a-t-il ajouté.