Les combats continuent, malgré l'ONU

— 

Mandatés par le conseil de sécurité, les six premiers observateurs de l'ONU ont entamé lundi leur mission à Damas. Sous l'égide du colonel Ahmed Himmiche, ils s'attellent à mettre en place leur QG et à prendre contact avec le gouvernement syrien et les forces de l'opposition. Vingt-cinq autres émissaires devraient suivre ces prochains jours.
La mission n'a cependant pas débuté sous les meilleurs auspices. Malgré le cessez-le-feu en vigueur depuis jeudi et l'application du plan Annan, l'armée a ainsi repris dimanche le bombardement de Homs, tandis qu'à Idleb, dans le nord-ouest du pays, des combats opposent toujours soldats syriens et déserteurs ralliés à la rébellion. A Hama, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, deux civils ont également été tués, portant à 41 le nombre de victimes en Syrie depuis le cessez-le-feu. Par ailleurs, la Ligue des droits de l'homme a appelé à manifester son soutien au peuple syrien ce mardi à Paris, en portant un tissu blanc, avec l'inscription « Stop » inscrit dessus.