L'offensive des talibans repoussée

— 

Après plus de dix-sept heures, les combats qui ont opposé les forces de sécurité afghanes aux talibans à Kaboul se sont achevés. Si le bilan est relativement modeste – huit victimes chez les forces afghanes, trois civils et trente-six assaillants –, ces six attaques suicides coordonnées par les talibans, les plus importantes depuis dix ans, ont rappelé leur capacité à agir sur la quasi-intégralité du territoire, jusque dans les rues de la capitale. Ainsi, trois des assauts ont pris pour cible le Parlement et le quartier diplomatique. Tandis que des roquettes ont endommagé les enceintes des ambassades du Japon et d'Allemagne, des kamikazes équipés de gilets remplis d'explosifs ont tenté d'entrer dans le Parlement, repoussés par les forces de sécurité afghanes. Dans le sud et l'est du pays, une base aérienne de l'Otan, un centre d'entraînement de la police et des bâtiments du gouvernement ont aussi été pris pour cible. La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a, quant à elle, transmis « ses remerciements à Hamid Karzai pour la réponse rapide et efficace des forces de sécurité ».