Corée du Nord: Kim Jong-un nommé président de la Commission de la défense nationale

Reuters

— 

Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, a été nommé ce vendredi président de la Commission de la défense nationale, renforçant ainsi son pouvoir sur le pays communiste.

Son père, Kim Jong-il, qui avait dirigé la puissante commission jusqu'à sa mort le 17 décembre, restera président pour l'éternité, a rapporté l'agence officielle de presse KCNA.

Le 31 décembre dernier, Kim Jong-un avait été désigné commandant suprême de l'armée populaire de Corée. Après la mort de Kim Jong-il, Pyongyang a réaffirmé que sa priorité serait de maintenir le «songun», politique en vertu de laquelle l'armée prime sur tout autre aspect dans le pays.

Un rapport de l'Institut de recherche économique de Corée du Sud estime qu'en 2011 les effectifs de l'armée nord-coréenne ont été légèrement supérieurs à un million d'hommes (dans un pays de 23 millions d'habitants) et qu'elle a compté un nombre record de chars, de navires de guerre et de batteries antiaériennes.

Vendredi, fait rarissime, Pyongyang a reconnu l'échec du tir de sa fusée Unha-3, un revers embarrassant pour son nouveau dirigeant et qui pourrait inciter l'Etat communiste à accélérer son programme nucléaire militaire.