Syrie: Sarkozy ne croit pas à la sincérité de Bachar al Assad

Reuters

— 

Nicolas Sarkozy a déclaré ce vendredi ne pas croire en la sincérité du président Bachar al Assad pour respecter une trêve en Syrie et estimé que la communauté internationale devrait agir pour la création de corridors humanitaires dans le pays.

«Je ne crois pas à la sincérité de Bachar al Assad, je ne crois pas malheureusement à un cessez-le-feu», a-t-il dit sur I>Télé alors que des informations font état d'une reprise des violences dans le pays.

«Je pense et c'était l'objet de la discussion que nous avons eu avec (le président Barack Obama) hier, qu'il faut absolument déployer des observateurs au minimum pour que l'on sache ce qui se passe», a ajouté le président candidat.

«Et je suis convaincu que la communauté internationale devra prendre ses responsabilités et créer les conditions de corridors humanitaires pour que des malheureux qui sont aujourd'hui massacrés puissent échapper à un dictateur», a-t-il conclu.